Rechercher
  • Émilie

Havre St-Pierre, le prochain sur ta checklist

Dernière mise à jour : 11 oct.

Sur la 138, presque jusqu’au bout.


Le Havre St-Pierre. Un village de trois mille habitants qui a été fondé par des Madelinots il y a longtemps (mais jadis pas dans notre temps). C’est difficile à expliquer, mais j’ai eu un coup de cœur pour l’endroit. Certains diront que j’ai le « fall in » facile pour les assignations que je fais, mais qu’est-ce que tu veux, la chaleur des gens en région éloignée c’est difficile à gérer pour moi.


Le Havre, ça fait très, très... très longtemps qu’il était sur ma liste pis je n’étais pas capable de me le sortir de la tête. Après deux semaines, je peux te confirmer qu’il a pris place dans mon cœur.



À quoi ça ressemble travailler à l’urgence de Havre St-Pierre?

C’est d’un extrême à un autre. L’équipe est petite (mais parfaite). Ça, ça veut dire que tu dois être une solide nurse. Tu dois être capable de faire de la REA et du triage (en même temps), car le soir et la nuit tu seras seule avec la coordonatrice. Je te rassure les coordonatrices sont des infirmières et sont sur le plancher avec toi. Elles sont toujours là pour t’aider, mais n’empêche qu’elles ont quand même des tournées à faire au deuxième étage et peuvent être demandées en urgence en soins de longue durée (pour une chute, par exemple). Conclusion, je suis contente d’avoir de l’expérience et d’avoir vécu des RÉA, par le passé, dans de plus gros centres où il y a une équipe entière. T'es amené à participer, sans toutefois être le «leader» de la place comme ici, au Havre.



Pour ceux qui ne sont pas rendus là, mais qui ont quand même envie de découvrir l’endroit.

Je vous dis ; let’s go. Les soins de courte durée sont, pour VRAI, des soins de courtes durées. T’as envie de t’exposer à des soins plus aigus au deuxième étage et te familiariser avec les arythmies? C’est ta place. Je n’ai peut-être pas travaillé au deuxième, mais j’ai transféré des cas et je n’ai pas arrêté de me dire que c’était vraiment des soins stimulants et actifs. Tu pourras; gérer un protocole de SCA (en attente de transfert), prendre en charge des TV, ou encore jongler avec des chocs septiques et pourquoi pas surveiller les télémétries?


Au Havre, t’auras aussi la chance de faire un ou plusieurs transferts interhospitaliers. Fais aller ton jugement clinique et tes gravols au gingembre, parce que ce sont, selon moi, des expériences qui font énormément grandir et que tu ne connaitras jamais en ville. Surtout qu’en région éloignée le réseau cellulaire n’est pas à prendre pour acquis.


Finalement, entre toi et moi ce qu’il y a de trippant avec l’hôpital du Havre, ce n’est pas que les cas cliniques, mais ce sont aussi les gens. A-d-o-r-a-b-l-e-s. Une équipe chaleureuse qui te nourris chaque matin (merci les filles pour tous les déjeuners et biscuit sourire du Tim), qui t’invite au 4 à 7 du club social au Vilbon, et à participer au loto vino rapido.



Impossible de parler d’adieu.


À bientôt le Havre.


Envie de te lancer dans l'aventure? Découvre nos régions d'assignation.

1 005 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout